top of page
Rechercher
  • Olivier Francheteau

Last night Olivier Francheteau saved my life

La musique a toujours occupé une place importante dans mon quotidien. En écrivant ces mots, je ne peux m'empêcher de penser à Selma, magistralement interprétée par Björk* dans Dancer in the dark de Lars von Trier, qui éprouve en prison un besoin éperdu d'entendre des sons mélodieux, prête à étouffer du silence. Autre pensée pour Vernon Subutex de Virginie Despentes qui électrise son public quand il s'installe derrière les platines. La justesse des enchaînements musicaux rend les danseurs complètement dépendants du rythme et l'état de transe ne saurait tarder.

Chromo Sapiens, une expérience immersive renversante à Reykjavik.

Quand je confesse que la musique est pour moi capitale, cela signifie qu'elle participe à réussir des moments personnels dans ma vie sociale. Comme recevoir des amis à dîner, ce qui implique pour moi non seulement de composer un menu que j'espère délicieux mais aussi de réunir toutes les conditions nécessaires pour que la soirée soit réussie. Comme un intérieur accueillant avec un éclairage tamisé et une playlist susceptible de plaire à mes convives. L'association décoration et musique prend alors tout son sens. La musique comme la décoration sont des extensions de soi et témoignent fortement de notre personnalité. Toutes deux procurent une sensation de bien-être, toutes deux nous invitent à un voyage intérieur, à ressentir des émotions sensorielles. Lors du premier entretien, je demande systématiquement à mes clients quelle musique ou genre musical ils écoutent. Leur réponse me donnent toujours des indications précieuses sur leur personnalité et leur modus vivendi. Les analogies entre musique et décoration sont assurément nombreuses et signifiantes.


Dans mon dernier voyage à Reykjavik, j'ai vécu une expérience très envoûtante dans l'exposition Chromo sapiens de l'artiste islandaise Shoplifter. La bande sonore hypnotique collait parfaitement au décor époustouflant composé de cheveux synthétiques multicolores. L'immersion était telle que je ne voulais pas quitter cette installation artistique inoubliable.


Aussi, l'idée m'est-elle venue de créer une playlist pour ces fêtes de fin d'année, parenthèse idéale pour se reposer, se ressourcer en famille voire aussi réfléchir sur soi-même et mesurer le chemin parcouru durant les 12 derniers mois. Je voulais rappeler par cette sélection musicale que la décoration n'est pas qu'esthétique, qu'elle doit être sensorielle et que la musique peut aider à traduire les intentions décoratives. Il s'agit bien de créer une ambiance, une expérience invitant au lâcher prise, à la détente.


Toutes ces chansons racontent beaucoup sur ma personnalité et mon rapport au monde. Elles épousent plusieurs décennies, genres musicaux, pays et continents. On y retrouve comme dans mes projets de décoration, un équilibre entre le présent et le passé, le chaud et le froid, la lumière et l'obscurité, donnant ainsi des contrastes que j'espère intéressants. Intitulée Last night Olivier Francheteau saved my life, la playlist est non seulement un hommage à un célèbre tube de Indeep (figurant dans ce florilège musical avec une superbe version a cappella) mais elle souligne aussi le rôle cathartique de la décoration associée à la musique.


J'espère qu'elle vous plaira.


* Classée numéro 1 dans mon TOP 10 des meilleurs artistes, l'indétrônable Björk jouit d'un traitement de faveur avec 2 titres dans Last Night Olivier Francheteau Saved My Life. Un remix ensorcelant de Mutual Core qui nous emmène en Afrique, bien loin de nos contrées occidentales et une bouleversante version instrumentale de Family pour clore ces 5 heures de voyage musical.


bottom of page