Le César des meilleurs décors est attribué à...

March 2, 2018

Je ne loupe jamais la cérémonie des César qui a lieu ce soir car que serait la vie ou du moins ma vie sans le cinéma ? Très tôt, j'ai eu la chance de voir des films qui m'ont profondément marqué, et j'ai ainsi réalisé que tout le monde ne vivait pas la même vie que la mienne, ce qui reste une découverte sacrément incroyable quand on est enfant.

 

Le cinéma nous fait tous rêver depuis belle lurette grâce à ses acteurs, ses actrices, ses réalisateurs, ses histoires, ses musiques, ses décors, etc. Étant décorateur, vous aurez aisément deviné que mon César préféré est celui des meilleurs décors, et je reste toujours fasciné tant le décor aide à mieux cerner la psychologie des personnages et leur condition sociale. Une véritable pièce à l'édifice. Aussi, à quelques heures avant la cérémonie des César, je vous offre un petit récapitulatif des César du meilleur décor des années précédentes, soulignant ainsi toute l'acuité de la décoration au service du cinéma.

 

De belles suspensions rouges à franges pour illustrer la belle Époque et un César pour Jérémy Duchier pour son beau travail dans Chocolat de Roschdy Zem (2017).

 

Catherine Frot, récompensée pour sa prestation remarquable dans Marguerite, devant ce magnifique gramophone grâce aux sublimes décors de Martin Kurel qui a bien mérité son César en 2016.

 

L'onirisme est au rendez-vous pour La Belle et la Bête avec les décors très inspirés de Thierry Flamand (2015).

 

Travail de reconstitution pointilleux pour évoquer l'entourage de Marie-Antoinette grâce aux recherches de Katia Wiszkop pour Les Adieux à la Reine (2013).

 

Adapter l'univers graphique d'une bande dessinée aussi connue que Adèle Blanc-Sec est une vraie gageure et un pari réussi pour Hugues Tissandier en 2011 avec ses décors début 20e siècle.

 

L'élégance des années 40 avec le binôme Catherine Leterrier et Jacques Rouxel pour Bon Voyage de Jean-Paul Rappeneau, film où l'on peut me voir furtivement et qui m'a donné la chance de voir travailler Gérard Depardieu et Isabelle Adjani (2004).

 

Décoration chargée et délicieusement kitsch chez Aline Bonetto avec le cultissime Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain en 2002. Vous avez certainement encore en mémoire la lampe de chevet d'Amélie avec son cochon en peignoir...

 

La fantaisie jubilatoire d'Alain Resnais retranscrite par Jacques Saulnier dans Smoking/No Smoking en 1994.

 

Les décors du Moyen-Âge d'Alain Nègre font mouche dans Le Retour de Martin Guerre en 1983. 

 

Alain Delon dans Monsieur Klein n'obtient pas le César du meilleur acteur mais Alexandre Trauner repart de la cérémonie avec son trophée (1977).

 

Please reload

À L'AFFICHE
Please reload

ARCHIVES
Please reload

RÉSEAUX SOCIAUX

INSTAGRAM

#olivierfrancheteau

  • Blanc Icône Instagram

CONTACT

Olivier FRANCHETEAU

45 boulevard de Cessole

06100 Nice, France

(sur rendez-vous uniquement)

+33 6 62 57 57 38

contact@olivierfrancheteau.com

PRIX

BEST PHOTO 2018 & 2019 

houzz3.png

© Olivier Francheteau 2016    

PARTENAIRES

NICE RIVIERA