Rechercher
  • Olivier Francheteau

What it feels like for a girl


À l'occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, je me suis amusé à imaginer ce que serait ma vie sans les femmes, à mesurer combien leur présence m'avait marqué dès l'enfance et comment elles continuent encore à influencer mon travail.

Catherine Deneuve a certainement été la première femme à me bouleverser. Dans Peau d'Âne, elle irradie tout le film par sa grâce, sa beauté et ses robes couleurs de lune ou de soleil ne font que renforcer cette attraction inaltérable. Le choix de ses films pendant toutes ces décennies en fait l'une des actrices les plus passionnantes du cinéma français et elle incarne comme personne la femme française dans toute son élégance.

En règle générale, les femmes qui me fascinent sont celles qui osent, qui prennent des risques, qui sortent des sentiers battus, qui inventent ou réinventent quelque soit leur domaine d'activité.

Madonna fait partie de cette trempe là par son combat acharné contre le puritanisme américain dès le début des années 80 et par sa volonté farouche d'imposer ses choix dans un univers très masculin. Elle a su montrer avec brio que la femme avait droit d'avoir son propre plaisir et que le sexe n'était pas tabou.

Björk a également su se démarquer des autres chanteuses par un style musical avant gardiste très personnel où seul son talent sert de faire valoir, pas la peine de minauder à l'écran, sa créativité musicale suffit amplement. Son dernier album Utopia surprend une nouvelle fois, ce qui est plutôt rare après 25 ans de carrière et des disques aussi majeurs que Post, Homogenic & Vespertine. Les chansons d'Utopia m'ont donné envie de travailler davantage sur le végétal, les oiseaux et créer des intérieurs comme des cocons oniriques où tout n'est que rêve et poésie, comme le prouve la photo ci-dessous.

Applique délicieusement ornithologique de la boutique Babalux à Nice pour un projet en cours.

Annie Ernaux rejoint la chanteuse islandaise dans son approche de l'écriture, sans concession ni compromis, elle ne cherche à aucun moment à séduire son lectorat par un style doux et bienveillant. Les sujets abordés sont non seulement forts mais son style assez sec augmente délibérément la puissance de la narration.

Alison Bechdel, avec notamment Fun Home, innove dans la bande dessinée par un récit autobiographique riche en références littéraires puisant dans des sujets aussi personnels que l'homosexualité, la parentalité et la psychanalyse. Passionnant.

Zaha Hadid et ses lignes infinies m'a toujours subjugué par tant de sensualités et d'audaces, sa disparition en 2017 est une lourde perte pour l'architecture. Voyager dans le monde entier pour admirer ses oeuvres me paraît une très bonne motivation.

India Mahdavi (ci-dessus) et Patricia Urquiola (vidéo ci-dessous) sont sans équivoque mes 2 designers préférées, la première, qui est aussi architecte d'intérieur, se distingue par ses couleurs et ses matières donnant naissance à des projets aussi bien oniriques qu'élégants, et la seconde par la fantaisie de ses créations aussi personnelles qu'originales.

À toutes, je vous dis un grand merci pour toutes ces sources d'inspiration !


PARTENAIRES
522c3a16b8517541cc450c64c429bb33c725b73f

SIÈGE SOCIAL

Olivier FRANCHETEAU

45 boulevard de Cessole

06100 Nice, France

images.png

© Olivier Francheteau 2016    

Unknown.png